Communiqué de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès‐UDRP

Communiqué de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès‐UDRP

Logo de l'UDRPLes échéances électorales pour les prochaines présidentielles et législatives se profilent à l’horizon. En vue de participer avec efficacité à ces consultations nationales et dans l’optique d’un processus de sélection transparente d’une candidature unique et consensuelle représentant des partis politiques au sein d’une alliance stratégique de circonstance, une démarche collective a été entreprise avec « l’arbitrage impartial » de la Coordination Forestière. Dans ce cadre, une réunion s’est tenue au domicile de Mr Galéma Guilavogui sis au Quartier de la Minière, dans la commune de Ratoma, le dimanche 9 mai 2010 à partir de16 heures GMT. Cette réunion regroupait les partis politiques signataires du protocole d’accord portant sur la sélection d’un candidat unique, dont l’UDRP, et le Bureau de la Coordination Forestière. Elle avait pour ordre du jour et entre autres, l’aplanissement des divergences observées dans ce processus et la consolidation de cette géostratégie, afin de présenter un candidat unique à l’élection présidentielle du 27 juin prochain. Le Bureau Politique National de l’UDRP condamne avec la plus grande énergie la froideur de l’accueil, l’humiliation et le comportement purement raciste que les organisateurs ont réservés à la délégation de l’UDRP conduite par son Secrétaire Permanent Mr Moustapha Mairie Diallo. L’UDRP fustige avec force ce comportement ethnocentrique et sectariste récidivé. Elle fustige tout autant le refus sélectif et prémédité de donner la parole à Mr Diallo afin qu’il présentât et défendît la position du parti sur cette importante question Face à ce comportement nocif, absolument répréhensible, intolérable et répugnant et qui illustre à bien d’égards l’étroitesse des visions manipulatrices au sein de la Coordination, l’UDRP informe l’opinion nationale et internationale qu’elle n’entérine pas le résultat de la « vente aux enchères » organisée par la Coordination Forestière, contrairement aux critères de sélection pourtant stipulés par les Partis politiques signataires du protocole d’accord. Par la même occasion, elle se trouve dans l’obligation de principe de se retirer purement et simplement de la dite alliance ainsi que de la suite des discussions. L’UDRP, parti de progrès et de consensus, réitère ses prises de position antérieures en faveur de l’unité nationale, de la paix, de la concorde et de l’établissement d’une démocratie durable dans notre pays. A cet effet, elle rappelle qu’en sa qualité de formation politique légale et d’assise nationale mais dont le leader se trouve être par le hasard de naissance, de la Guinée Forestière, elle se réserve le droit constitutionnel et inaliénable de participer ou pas aux prochaines consultations électorales avec ou sans coalition de son choix. L’UDRP rappelle surtout que pour l’intérêt supérieur de la nation, il est grand temps de claustrer les appartenances ethniques discriminatoires et leur corolaire de haine raciale telle que celle manifestée à l’endroit de sa délégation, afin de faire de la Guinée un havre de paix et de développement, respectueux de notre histoire et de nos traditions de tolérance. Le Bureau Politique National profite de cette occasion, pour présenter publiquement à Mr. Diallo, toutes les excuses des militants de l’UDRP pour les vexations personnelles dont il a été victime, dans l’exercice de ses fonctions. L’UDRP lance un appel solennel aux partis amis qui partagent avec elle les mêmes valeurs républicaines et morales de se joindre à elle pour constituer ensemble un vaste mouvement plus puissant et ouvert à tous et pour le bénéfice de toutes les sensibilités nationales.   Vive la Guinée Unie et Prospère, Salt Lake City le 10 Mai, 2010 Pour le Bureau Politique National de l’UDRP, signature Edouard Zoutomou KPOGHOMOU, Ph.D.